Comparatif VPN 2020 : quel est le meilleur VPN du marché ?

raw-6573490-png

F-Secure qui fût l’un des premiers éditeurs de sécurité à proposer un VPN indépendant propose un service de qualité qui s’adresse avant tout aux profanes et aux familles. A l’inverse de la plupart des services concurrents, le service ne nécessite pas de créer un compte et de fournir une adresse email (l’anonymat commence par là !).

jouit d’une interface minimaliste soignée particulièrement simple et conviviale. Destiné aux novices, il ne propose aucun réglage avancé, mais il dispose néanmoins de quelques options intéressantes, dont la protection de la navigation et l’anti-tracking. Au fil de la navigation, le service affiche des statistiques sur le nombre de sites dangereux évités et de tentatives de tracking bloqués.

L’utilisateur peut également activer ou désactiver la fonction Kill Switch (Connexion et état) pour rester tout le temps protégé par un tunnel sécurisé et chiffré. Sans aucune connaissance particulière, il permet d’anonymiser ses échanges de manière totalement automatisée. Seules les applications mobiles (Android et iOS) permettent de modifier les protocoles VPN optimisés pour les mobiles et passer de IKEV1 à IKEV2.

F-Secure ne met pas en avant son infrastructure qui est l’une des plus modestes du marché avec seulement 29 serveurs pour 29 pays, dont les États-Unis, le Canada, la France, la Finlande ou encore l’Australie. A l’usage, Freedome n’offre pas des débits aussi rapides que les poids lourds du marché, mais nous avons constaté un progrès significatif sur ce point depuis un an. Comme nous l’avons vu avec certains concurrents comme HMA, les VPN ayant un très grand nombre de serveurs et de pays ne sont pas forcément les plus rapides. De nombreux critères rentrent en compte comme la charge et l’optimisation logicielle des serveurs.

A l’usage, Freedome offre une vitesse de connexion satisfaisante pour surfer sur le web. Compatible avec les plateformes Windows, macOS, Android et iOS, la solution comprend des transferts de données et une bande passante illimités. À noter qu’il est possible de contourner les restrictions géographiques de certains sites Internet, mais tous nos essais pour accéder par exemple à Netflix US se sont soldés par des échecs. Hormis quelques serveurs situés en Finlande, les téléchargements sur les plateformes de partage P2P et torrents ne sont pas supportés.

L’éditeur finlandais propose une gamme de forfaits aux tarifs compétitifs variant de 4,99 €/mois sans engagement pour 5 appareils, à 4,16 €/mois (3 appareils) et 6,66 €/mois (7 appareils) pour des abonnements respectifs d’un an.

10. ZenMate

ZenMate Mars 2020

+ Déblocage des services de streaming

+ Interface simple idéale pour les débutants

+ Compatibilité Android TV

– Tarif mensuel trop élevé

– Infrastructure modeste

– Options avancées limitées

Encore relativement peu connu en France, ZenMate se positionne comme l’un des VPN les moins chers du marché. Un service de qualité qui souffre toutefois encore de quelques défauts.

D’origine allemande, ZenMate a été fondé en 2011 par une start-up berlinoise avant de tomber sous le giron du géant de la cybersécurité Kape qui possède également CyberGhost. Très populaire dans certains pays pour son VPN gratuit, le fournisseur ne revendique pas moins de 45 millions de clients.

Un modèle de simplicité

L’infrastructure réseau de ZenMate qui se compose à ce jour de 3600 serveurs répartis dans 74 pays se révèle bien plus modeste que celles des ténors du marché comme ExpressVPN, ou CyberGhost, mais elle assure néanmoins une bonne qualité de service. Outre une vitesse et des transferts illimités, le service couvre désormais un nombre d’appareils illimités simultanément et chiffre la connexion (AES 256 bits) de bout en bout. Depuis sa création, ZenMate met l’accent sur la confidentialité et revendique haut et fort ne conserver aucun log, c’est-à-dire aucune trace des activités en ligne de ses clients.

Compatible avec les principales plateformes (Windows, macOS, Linux, Android et iOS), ainsi que les navigateurs Chrome, Firefox, Opera, et Android TV, son application repose sur la même architecture que celle de CyberGhost. Il s’agit toutefois d’une version simplifiée dépourvue de nombreuses fonctionnalités de sécurité, et ne permettant pas de sélectionner un serveur spécifique. Même constat pour l’interface web associée à chaque compte qui manque cruellement d’intérêt.

Un VPN en devenir

Le reste de ses fonctions se résume pour l’essentiel à la possibilité de définir différents protocoles VPN, et d’activer/désactiver la fonction Kill Switch. Avec ses nombreux serveurs disponibles dans le monde, le service assure une stabilité et des débits satisfaisants dans l’ensemble. Idéal pour les débutants, ZenMate mise tout sur la simplicité avec une interface francisée claire et dépouillée.

Cette dernière permet par exemple de se connecter au meilleur serveur d’un pays, ou des serveurs optimisés pour les torrents et les services de streaming (Netflix US, Prime Video…). Le support client est maintenant disponible via un chat disponible 24h/24 et 7j/7, pas d’inquiétude à avoir en cas de souci d’utilisation du VPN.

On rappelle tout de même que si l’utilisation d’un VPN est parfaitement légale, il ne vous autorise en aucun cas à téléchargement illégalement des œuvres protégées. Nous vous invitons à consulter ce dossier pour bien cerner le cadre d’utilisation légale d’un VPN en France.

Tarifs

Au niveau des tarifs, le fournisseur propose un abonnement mensuel plutôt élevé de 10,99€/mois. Celui-ci baisse à 5,39€/mois pour un engagement de 6 mois, ou à 2,22€/mois pour 18 mois.

Comment choisir le meilleur VPN en 2020 ?

L’acronyme VPN signifie Virtual Private Network, réseau privé virtuel dans la langue de Molière. Derrière cet acronyme barbare se trouve une mesure de sécurité fort pratique pour éviter les vols de données lors de votre navigation Internet. Le VPN a aussi comme gros avantage de masquer votre adresse IP réelle – en général celle de votre Box – afin de vous donner accès à certains sites étrangers autrement inaccessibles.

Le principe d’un VPN est simple : un programme est installé sur votre ordinateur/smartphone/tablette. Il va chiffrer toutes vos données sortant vers le vaste Internet et les faire transiter sur un serveur distant où elles seront ensuite déchiffrées avant de parvenir à leur but final. Ce « tunnel » chiffré évitera aux pirates de lire des données mal protégées comme vos mots de passe ou pire, le numéro de votre carte de paiement.

VPN principe

Source : Wikipedia

Les sites que vous contacterez ne verront en général que du feu. Pour eux, seule votre adresse IP sera différente : c’est celle du serveur de votre fournisseur VPN qu’ils verront et non pas celle de votre Box. Grâce à ça, vous serez en mesure de vous connecter à certains sites étrangers bloquant parfois les adresses IP provenant de France. Plutôt pratique, non ?

Pourquoi utiliser un VPN ?

Malgré tout, il est bon de rappeler que les VPN ne sont en aucun cas une mesure ultime contre toutes les nuisances du Web. Si vous téléchargez un fichier douteux sur un site encore plus douteux, votre VPN ne vous évitera pas une belle infection virale sur votre PC !

Par contre, si vous utilisez régulièrement des points d’accès WiFi ouverts comme on en trouve dans les aéroports ou les cafés, alors dans ce cas vous aurez tout intérêt à activer un VPN avec un chiffrement efficace.

En quelques années, l’usage de VPN (réseaux privés virtuels en français) s’est largement démocratisé auprès des particuliers. Que cela soit sur un ordinateur fixe, un terminal mobile, voire un routeur ou une smart TV, ces services permettent de cacher son adresse IP derrière celle du serveur VPN et par extension de préserver son identité, ses données personnelles et sa localisation géographique. Ils constituent par exemple un moyen simple et efficace en déplacement de surfer en sécurité sur des réseaux publics (aéroports, gares, centres commerciaux, hôtels…) et éviter tous risques d’intrusions.

Un VPN peut être utilisé pour différentes raisons :

  • préserver ses informations personnelles
  • se protéger des cyberattaques
  • conserver son anonymat en ligne
  • masquer son pays d’origine
  • éviter la censure dans certains pays restrictifs (Chine Iran, Russie…)
  • accéder à des sites et des services étrangers habituellement inaccessibles
  • Un grand nombre de clients passe par un VPN pour accéder aux catalogues de services de streaming basés notamment aux USA (Netflix, HBO, Amazon Prime, Pandora…) ou pouvoir profiter des contenus français depuis l’étranger (MyTf1, Canal+, beIN SPORTS…). Il faut savoir également que certains fournisseurs VPN n’autorisent pas le streaming et/ou les téléchargements sur les plateformes de partage P2P et torrents.

    Quels sont les meilleurs fournisseurs ?

    L’offre de VPN a littéralement explosé ces dernières années, notamment avec la prise de conscience des utilisateurs de l’exposition de leurs données personnelles sur internet et des risques d’utilisation nocive, mais aussi de la possibilité de protéger son anonymat grâce à un VPN. Résultat, une foule de nouveaux acteurs, dont de nombreux éditeurs de solutions antivirus se disputent ce marché ultra concurrentiel. Mais attention, tous les VPN ne se valent pas et mieux vaut s’assurer du sérieux d’un fournisseur avant de faire passer tout son trafic web via ses serveurs. Il faut garder en tête que le fournisseur VPN peut avoir accès à toutes les données qui transitent par son service.

    Fort de ce constat, il est conseillé de privilégier des acteurs connus et reconnus offrant de sérieuses garanties sur la protection des données privées, ainsi que des outils de chiffrement fiables et simples à appréhender. À noter que les fournisseurs basés notamment aux États-Unis sont soumis au Patriot Act et peuvent donc être susceptibles de donner l’accès aux données de leurs clients si les autorités le leur demandent. Dans tous les cas de figure, il faut privilégier les VPN qui ne conservent aucun log de connexion ni aucune information d’aucune sorte.

    Pour une sécurité accrue, les meilleurs services intègrent la fonctionnalité appelée Kill Switch qui se charge de bloquer la connexion Internet en cas de bug ou de panne d’un serveur VPN. Cela permet d’empêcher toutes fuites de données jusqu’à ce que la connexion via un tunnel sécurisé et chiffré soit à nouveau active. Certains fournisseurs offrent même la possibilité de souscrire un abonnement sans avoir à fournir une adresse email et un nom et de payer en Bitcoin afin d’assurer l’anonymat le plus total à leurs clients.

    Sans-titre-1-compressor.jpg

    L’adoption d’un VPN vous apportera une couche de sécurité supplémentaire. Il y a cependant quelques points à connaitre avant de sauter le pas. Les fournisseurs de VPN sont nombreux et pas forcément de qualité égale. Les principaux critères de choix de votre futur fournisseur de VPN sont :

    • l’infrastructure réseau (serveurs, emplacements et localisations)
    • la vitesse de connexion
    • le niveau de sécurité
    • l’ergonomie et la convivialité du client VPN
    • le nombre d’appareils compris dans un forfait

    Comment un VPN sécurise vos données ?

    Si vous choisissez de souscrire un abonnement à un VPN, c’est que vous souhaitez sécuriser vos communications. Dès lors, il est important de vérifier les sécurités utilisées par votre futur fournisseur. En règle générale, les VPN sérieux fournissent tous un chiffrement AES 256 bits.

    Le choix du protocole est aussi important. Le plus fiable à l’heure actuelle est OpenVPN. Si de nombreux VPN utilisent encore PPTP, ce protocole est peu fiable et âgé. Évitez donc les VPN qui ne s’appuient que sur lui.

    Au-delà de la sécurité, il est aussi sage de vérifier dans quel pays est hébergé votre fournisseur. Certains gouvernements ont en effet le pouvoir de réclamer les données privées des utilisateurs dans des cas précis. N’hésitez donc pas à faire quelques recherches avant de vous lancer.

    Quelle est la vitesse de connexion avec un VPN ?

    Le chiffrement et le transit par un serveur tiers a invariablement un impact sur la vitesse de connexion. Pour éviter de trop grosses chutes de vitesse, nous vous recommandons de vérifier le nombre de serveurs de votre futur fournisseur VPN. Plus il y en a, moins vous courrez de risques d’engorgement et plus la connexion sera stable.

    Dans le même ordre d’idée, un grand nombre de serveurs vous assurera de pouvoir en trouver un proche de vous. Plus un serveur est éloigné, plus la connexion sera ralentie. N’hésitez donc pas à compulser des tests pour faire votre choix en toute sérénité. Profitez aussi des périodes d’essai offertes par les fournisseurs payants afin d’avoir une idée de la qualité de connexion selon vos usages.

    Un VPN gratuit ou payant ?

    Si c’est gratuit, c’est vous le produit. Un adage qui correspond parfaitement à l’usage des VPN. La recommandation est simple ici : fuyez les VPN totalement gratuits, ils auront forcément quelque chose à cacher. Un fournisseur de VPN gratuit se fera un plaisir de revendre vos données à des entreprises tierces, ce que vous ne voudrez clairement pas… Il existe quelques exceptions comme ProtonVPN ou ZenMate qui proposent des VPN gratuits respectueux de votre vie privée, mais la vitesse de connexion et les fonctionnalités sont très limitées.

    Les services VPN offrant une connexion stable et sécurisée sont payants. Mais une grande majorité propose une période d’essai allant de quelques heures à quelques semaines. Suite à quoi, il vous sera demandé une cotisation mensuelle ou annuelle. Les prix pratiqués sont variables, en moyenne de 5 à 20€/mois.

    Il n’y a pas forcément besoin d’opter pour le plus onéreux pour avoir de la qualité. Réfléchissez avant tout à vos usages : avez-vous besoin de télécharger en P2P ou de débloquer des services de streaming ? Visez-vous plutôt le jeu en ligne ? Ou voulez-vous seulement sécuriser vos données ?

    Le nombre de serveurs du VPN

    Plus un VPN dispose de serveurs, plus vous aurez d’options à disposition pour naviguer confortablement. La moyenne se situe entre 50 et 60 serveurs repartis dans le monde. Mais certains fournisseurs montent à plusieurs centaines, voire plusieurs milliers (CyberGhost, NordVPN…). Dès lors, les engorgements sont moins fréquents, donc les coupures à priori moins régulières.

    Au-delà du nombre brut, la multiplication des serveurs permet aussi une multiplication des usages. Ainsi, certains serveurs sont consacrés au téléchargement de fichiers P2P – légaux, bien évidemment – ou le visionnage en streaming sur des services comme Netflix.

    La compatibilité et l’interface du VPN

    Dernier point important avant de choisir votre fournisseur de VPN : est-il compatible avec vos appareils ? Dans la plupart des cas, les VPN les plus connus sont répandus sur les plateformes fixes et mobiles classiques : Android, iOS, Windows 10, MacOS. Si par contre vous voulez utiliser un VPN sur une distribution GNU/Linux, un routeur spécifique, une SmartTV, ou Android TV, c’est une autre paire de manche pour trouver un VPN compatible.

    Autre point à vérifier : la disponibilité d’une application mobile. Les fournisseurs les plus sérieux en ont généralement une régulièrement mise à jour pour Android et iOS. Si ce n’est pas le cas, il faudra mettre les mains dans le cambouis et aller rentrer les paramètres en dur dans votre précieux smartphone. Rien de bien compliqué, mais ce genre de manipulation peut vite devenir chronophage s’il faut configurer plusieurs appareils.

    D’ailleurs, nous vous recommandons aussi de vérifier si votre futur VPN prend en compte plusieurs machines simultanément. La plupart des fournisseurs protègent cinq ou six appareils avec un même compte. Au-delà, il faudra payer une somme supplémentaire. Il faut également savoir que certains fournisseurs offrent également la possibilité d’installer leur VPN sur un routeur afin de protéger l’ensemble des appareils connectés au réseau.

    La configuration du VPN

    Découvrez notre guide complet pour apprendre à bien configurer son VPN

    Entre la multiplication des atteintes à la vie privée, les dérives abusives des GAFAM – Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft ! pour ne citer qu’eux… -, l’augmentation constante des cyberattaques, le traçage systématique des régies publicitaires et des sites web, ou encore la surveillance accrue des gouvernements, préserver son anonymat sur Internet devient quasi indispensable…